Votre agence immobilière à RION DES LANDES vous informe sur « Les infiltrations d’eau, ses causes et ses conséquences »

On dit infiltration d’eau lorsque l’eau de pluie pénètre par le toit, les dallages, dans les parois jusqu’à imbiber les murs intérieurs. Les infiltrations d’eau sont les causes les plus graves des phénomènes d’humidité et peuvent provoquer des dégâts importants sur la structure du bâtiment.

Mise en oeuvre à réaliser pour connaître l’origine d’un désordre d’humidité :

L’astuce pour définir l’origine d’un désordre d’humidité :

-        Découpez un morceau de feuille plastifiée (pochette classeur ou film alimentaire).

-        Scotchez-le sur votre support humide.

-        Patientez 48h et observez.

L’infiltration :

1/ Si de la buée et/ou des gouttelettes d’eau apparaissent entre la feuille plastifiée et le support, c’est que de l’humidité vient de l’extérieur et infiltre votre support, donc la cause du désordre sera à rechercher par l’infiltration.

La condensation :

2/ si c’est la surface de la feuille plastifiée côté pièce intérieure qui est humide, c’est un problème de condensation. Vous pouvez traiter votre support avec un durcisseur plâtre pour murs et peindre avec un anti-condensation ou anti-humidité et solutionner la source du problème en aérant et ventilant le logement.

Les conséquences des infiltrations :

Les infiltrations d’eau peuvent être la conséquence de :

-        Fuites de canalisations

-        Défaut d’étanchéité de la toiture

-        Défaut d’étanchéité d’une menuiserie

-        Fissure infiltrante par les murs

-        Débordement sous toiture de gouttières bouchées

-        Défaut de joints des pierres de façade

-        Défaut d’étanchéité des joints de baignoire ou bac à douche

-        Imperméabilité des matériaux rendus poreux avec leur vieillissement

-        Défaut d’étanchéité des murs enterrés avec entrée d’eau latérale dans les caves et sous sols.

Les signes annonçant l’infiltration :

Différents signes peuvent nous alerter sur la présence d’infiltration d’eau. Les traces de coulure d’humidité avec auréoles jaunâtre ou brunâtre ainsi que la peinture qui s’écaille avec un dépôt blanchâtre est signe d’infiltration.

Les infiltrations dans les salles d’eau :

Les joints du carrelage et faïence, les joints entre la baignoire ou le lavabo et leurs supports, doivent être parfaitement étanche sinon l’eau s’infiltre et abîme les cloisons et les revêtements de sols.

Les joints d’étanchéité doivent être révisés régulièrement et les traces de pourrissement sont des signes d’infiltrations.

Sous l’action de la vapeur d’eau et la température élevée, les joints se rétractent s’ils ne sont pas en acrylique.

Les infiltrations par les murs :

Les symptômes d’infiltration d’eau par les murs sont multiples. Les infiltrations d’eau dues à une fissure sur un mur extérieur peuvent rapidement se propager vers l’intérieur entraînant des désordres visibles.

Les principales causes possibles d’infiltration d’eau sont :

-        les infiltrations d’eau s’introduisent par une fissure dans le mur ou par pression hydrostatique dans les fondations

-        La déstructuration des joints de pierre de façade

-        Les fuites d’une canalisation sous dallage ou apparente contre un mur

-        Les infiltrations par les sols.

Les causes d’une infiltration d’eau peuvent s’avérer plus difficile à déterminer que sur un mur car ils sont moins visibles. L’humidité sur un sol peut également être due à la contamination d’un mur infiltrant en contact avec le sol.

Dans le cas d’un sol humide, il n’est pas rare que l’origine soit de causes accidentelles comme l’inondation, montée de nappe phréatique ou le dégât des eaux ; mais aussi les ruptures de canalisation dans les dallages.

Les infiltrations dans les caves ou sous-sol :

Les infiltrations par les caves où les sous-sols font partie des différents symptômes d’un bâti humide.

En dehors d’un dégât des eaux les causes possibles sont dues à des Infiltrations par une mauvaise évacuation de l’eau qui s’écoule en pieds de mur ou celle contenue dans le sol qui finit par s’infiltrer dans les murs enterrés par défaut d’étanchéité de ceux-ci.

Les infiltrations par les toitures :

La toiture est en contact direct avec l’extérieur et son étanchéité doit être faite avec minutie et précaution.

Les toits anciens sont les plus sensibles aux infiltrations de par la porosité des tuiles ou par celles micro-fissurées.

Avec le vieillissement, les pièces de charpente peuvent s’affaisser, créant un petit espace entre les tuiles ce qui est une véritable porte d’entrée pour l’eau.

Les infiltrations par les toitures-terrasses :

La toiture terrasse est une toiture technique et son défaut d’étanchéité est souvent dû à de la négligence d’entretien ou par des défauts de pose.

Pour éviter des désordres, une toiture terrasse conçue pour être non circulable ne peut pas devenir circulable sans d’importantes modifications.

Les membranes d’étanchéités de ces toitures sont très fragiles et l’un des points à prendre en compte c’est la vitesse d’évacuation plus faible de l’eau que sur un toit en pente.

Ces toits terrasses étant plats, l’eau peut facilement s’infiltrer sous la membrane et s’insinuer dans les couches isolantes et imbiber le plafond.

Les angles doivent avoir une pose en recouvrement et la couvertine mise en œuvre sur tous les murs d’acrotère.

 

 

Publié le 31/01/2020 09:32