Les banques veulent réduire la commission des courtiers

Derrière cette « déclaration de guerre », les négociations sont en cours pour plusieurs grands réseaux, notamment les Caisses d'Épargne (Groupe BPCE). Une approche raisonnable quand les courtiers génèrent aujourd'hui près de la moitié des demandes (40 %) de crédit immobilier en France. Les négociations portent sur le taux de commission des courtiers qui touchent 1 % du montant des prêts. Les banques espèrent le diviser par deux à 0,5 %. Les courtiers rejettent en bloc une telle option. Certaines banques proposent une commission de 0,8 %. La partie reste difficile des deux côtés. Si les banques cherchent à restaurer leurs marges, elles doivent parallèlement augmenter leurs volumes et passent en partie par les courtiers pour attirer de nouveaux clients. De leur côté, les courtiers risquent d'avancer en ordre dispersé. Une fois connu, le taux négocié par le Groupe BPCE devrait faire école.

Publié le 30/01/2020 16:08