LES PISCINES FRANCAISES S'ORIENTENT A NOUVEAU VERS UNE BONNE ANNEE

"Tant qu'on garde une météo favorable comme ça, nous sommes assez sereins", a résumé Gilles Mouchiroud, président de la Fédération des professionnels de la piscine (FPP), à l'occasion d'un bilan de rentrée.

Sur les douze mois écoulés à fin juin, le chiffre d'affaires global des professionnels de la piscine a augmenté de 15,5%, selon les chiffres extrapolés à partir d'enquêtes auprès des professionnels par la FPP, qui regroupe un gros millier des presque 4.000 entreprises liées au secteur.

"Le marché de la piscine a le vent en poupe", s'est félicité M. Mouchiroud, évoquant "une année record en perspective", alors que l'activité du secteur sort déjà de trois ans de hausse.

Le marché bénéficie notamment d'une météo qui lui est favorable depuis plusieurs années: l'été 2018 avait été assez chaud, ce qui tend à influencer les projets des ménages à l'arrivée de la rentrée.

Qui plus est, les chiffres de la fédération, qui s'arrêtent à juin, ne prennent pas encore en compte l'effet potentiel de l'été 2019 qui s'est révélé encore plus étouffant avec plusieurs épisodes de canicule et des températures historiquement élevées en France.

"Nous intervenons sur un marché qui est très météo sensible", a reconnu M. Mouchiroud, tenant néanmoins à préciser qu'il n'y a "pas que" le climat qui joue sur la santé du marché.

Les professionnels ont aussi su répondre à une "adaptation du besoin des consommateurs", a-t-il assuré, évoquant l'évolution du marché vers des piscines plus petites mais avec davantage d'équipements.

Publié le 12/11/2019 15:22