RENOVATION ENERGETIQUE : BILAN RECORD POUR LES CERTIFICATS D'ENERGIE

Qu'il s'agisse de l'identification d'un besoin d'isolation des murs/planchers (39%), de remplacement de système de chauffage ou fenêtres (38%) ou d'isolation des combles (30%), la question de leur coût reste, bien souvent, au cœur de toutes les préoccupations.1

Lancement de la quatrième période des CEE (2018-2020) consacrant six milliards d'euros aux travaux d'économie d'énergie avec pour facilitateur les « Coups de pouce économies d'énergie » (chauffage et isolation à 1€), reconduction du Crédit d'Impôt Transition Énergétique (CITE), annonce du Plan de Rénovation énergétique des bâtiments (objectif de rénovation de 500.000 logements/an jusqu'en 2050 et de rénovation de toutes les passoires thermiques occupées par des personnes aux revenus modestes d'ici 2025), lancement de la campagne FAIRE pour mobiliser les Français autour de la rénovation énergétique... 2018 a été marquée par le renforcement de la mobilisation de l'Etat sur les enjeux de transition écologique.

Entre hausse du prix de l'énergie et dégradation du pouvoir d'achat, PrimesEnergie.fr a souhaité revenir sur cette année riche en éco-mesures gouvernementales et analyser l'impact des aides financières sur la concrétisation des projets de rénovation des Français, à travers leur recours aux CEE, plus communément appelés primes énergie. Encore méconnu du grand public il y a peu, le dispositif s'impose aujourd'hui comme l'un des principaux leviers pour accélérer la transition énergétique du pays. Ainsi, depuis leur lancement en 2006, les CEE auraient permis d'économiser 1.700 Térawattheures cumac* (TWhc), soit l'équivalent de la consommation énergétique de 17 millions de Français pendant 15 ans. Et entre 2018 et 2020, on estime à 10 milliards d'euros les économies réalisées chaque année par les consommateurs par leur intermédiaire.

Avec 205.800.000 euros versés à plus de 180.000 bénéficiaires en 2018 (en hausse de 44% en termes de financement et 20% en nombre de ménages par rapport à 2017), PrimesEnergie.fr a étudié la manière dont les Français ont adhéré au dispositif des CEE à travers tout le territoire ainsi que les travaux qu'ils ont privilégiés.

*L'unité de mesure des Certificats d'Economies d'Energie est le kWh d'énergie finale cumulée et actualisée sur la durée de vie du produit (kWh d'énergie finale cumac). Cela représente une quantité d'énergie qui aura été économisée grâce aux opérations d'économies d'énergie mises en place

Publié le 19/07/2019 11:47